Le territoire occitan

  • Cycl-op.org
  • /
  • 541

Un territoire tout en contrastes

Avec ses 13 départements, la région Occitanie, issue de la fusion des régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon, est la 2ème région plus grande de France. D'un côté, Toulouse, Montpellier ainsi que le littoral méditerranéen ont une croissance démographique importante, de l'autre les territoires les plus ruraux font que la densité de population de la région est inférieure à la moyenne nationale métropolitaine.

Ces importantes disparités se reflètent dans différents secteurs d’activité où la région Occitanie est en pointe, comme : 

  • La filière agricole, 2ème région agricole de France (1ère dans la production de bio) ;
  • Le secteur industriel, Airbus 1er site industriel de France ;
  • Le secteur de la recherche et développement, 1ère région pour la part du PIB consacrée à la R&D et le nombre de pôles de compétitivité ;
  • Le tourisme, 4ème région touristique.

Vous pourrez retrouver plus d'éléments sur la page dédiée aux atouts économiques de la Région et dans l'état des lieux proposé dans le PRAEC

Les différents enjeux identifiés en termes de ressources naturelles, de flux économiques et de filières stratégiques ainsi que de déchets mettent en évidence l’impact potentiel de l’économie circulaire. Elle prend tout son sens quand elle s’inscrit dans les territoires, en prenant appui sur leurs ressources et leurs caractéristiques géologiques, environnementales, sociales et économiques.

 

 

Figure 1. Cartographie des flux de matières en Occitanie. Source : PRAEC.

80 millions de tonnes de matière alimentent chaque année le système économique occitan (importations et extractions comprises). Plus de 75% de ces flux sont issus de l’exploitation des ressources du territoire par la production agricole et la production de matériaux de construction (granulats).

En parallèle, 17 millions de tonnes de déchet sont produits sur le territoire

Figure 2. Synthèse de l'inventaire des déchets par nature, quantité et origine. Source : PRAEC. Légende : (*) : estimations ; (1) : tonnage identifié incomplet.  

Il existe donc une manne importante de déchets qui pourraient devenir des ressources pour le territoire afin de limiter les flux de matières entrants.

Pour en savoir plus sur les déchets en Occitanie, vous pouvez consulter le site ORDECO

La typologie des déchets est liée aux particularités de l’activité économique du territoire. Par exemple, la région Occitanie est concernée par un type de déchet particulier : les déchets du littoral (déchets des navires et bateaux devenus hors d’usage, les produits pyrotechniques périmés, les sédiments de dragage et les déchets chargés par les cours d’eau ou abandonnés par les usagers les fréquentant). Les déchets du littoral sont notamment liés aux activités des ports de Sète, Port la Nouvelle et Port-Vendres. 

Fort de ce constat, les démarches d’écologie industrielle et territoriale (EIT), qui connaissent un développement régulier depuis une vingtaine d’années en France, gagneraient à être déployées au cœur de la région Occitanie. L’EIT peut devenir une source d’attractivité pour le territoire : les synergies déployées par des acteurs occitans permettent de créer des emplois non-délocalisables.

L’Occitanie bénéficie d’une approche historique en la matière avec une démarche pionnière dans le Tarn-et-Garonne et un projet de recherche sur la conception et l’aménagement d’un parc industriel dans le TarnLa diversité des territoires de l'Occitanie est aussi un atout pour multiplier les synergies : urbains, zones industrielles, ruraux ou encore les ports. En effet, 215 km de littoral bordent la région et les montagnes représentent 45% du territoire. 

L’agroalimentaire et le BTP sont les 2 filières prioritaires en Occitanie. Sur le plan quantitatif et à l’échelle de la région, il s’agit des filières aux flux les plus importants. Ces 2 filières font l’objet de groupes de travail ou de réseaux dédiés. N’hésitez pas à rejoindre le GT : BTP,  le GT : Gestion des biodéchets, le Réseau Compost Citoyen Occitanie et/ou encore le Comité de suivi du Pacte régional pour une alimentation durable

La filière BTP

La filière Agro-alimentaire