Soutiens à l'économie circulaire

  • Cycl-op.org
  • /
  • 570

Plusieurs dynamiques accompagnent la transition du territoire occitan vers l'économie circulaire : le déploiement de soutiens publics, la mise en place de démarches d'écologie industrielle et territoriale ou d'actions de prévention. 

 

Utiliser les leviers de l'action publique

Les achats publics sont l’ensemble des achats réalisés par les services de l’Etat, les collectivités, les établissements publics. A l’échelle nationale, ces marchés représentent 10% du PIB.  En Occitanie, la commande publique représente aux alentours de 6 milliards d’euros. Le développement des achats publics permet d'encourager l'offre des acteurs privés. Un groupe de travail est dédié à cet enjeu et à la constitution d’un réseau d’acheteurs publics : vous pouvez rejoindre le GT : Achats et actions publiques

Les collectivités  et organismes publics peuvent aussi apporter un soutien financier pour accompagner des projets innovants ou émettre des appels à projets ciblés.

Les soutiens publics peuvent aussi accélérer la recherche et l'innovation en économie circulaire. 

 

Même s'il n'y a pas de recherche dédiée sur ce thème, de nombreux  chercheurs travaillent sur des domaines connexes qui contribuent au développement de l’économie circulaire. 

Un groupe de travail composé de chercheurs est dédié à cet enjeu. Appelé PRECO, pour Pôle de Recherche pluridisciplinaire sur l’Economie Circulaire en Occitanie, son objectif sera de structurer la recherche sur l’ensemble des disciplines supportant le développement de l'économie circulaire. Vous pouvez rejoindre le GT : Recherche et innovation en économie circulaire.

 

Mettre en place des démarches d'écologie industrielle et territoriale 

 

L'écologie industrielle et territoriale (EIT) est un des piliers de l'économie circulaire, qui met en mouvement à la fois les ressources et les acteurs du territoire. Elle nécessite une bonne coordination des échelons régionaux et locaux et est essentielle pour être pérenne et favoriser un essaimage. Une pluralité d’acteurs présents et impliqués dans la gouvernance est aussi nécessaire.

L'EIT peut prendre plusieurs formes :

  • le soutien au développement de nouvelles démarches, en s’appuyant sur les retours d’expérience des acteurs pionniers dans les territoires clés (métropoles, zones portuaires, zones engagées dans la transition écologique etc.) ;
  • l’intégration des principes d’EIT dans les opérations de création, d’extension ou de requalification des parcs d’activités ;
  • l’aide aux démarches à se structurer pour favoriser leur pérennisation. A ce titre vous pouvez retrouver le référentiel Ellipse.

Un groupe de travail thématique est dédié à la réalisation d’un état des lieux des démarches en Occitanie et à la structuration d’un réseau  : vous pouvez rejoindre le GT : EIT en Occitanie.

 

Eviter l'usage de nouvelles ressources

 

La prévention permet d'économiser des matières premières vierges en mobilisant des ressources déjà utilisées. Elle consiste à mettre en place des actions visant à réduire la quantité et la nocivité des déchets, aux différents stades de conception, production, distribution et consommation des biens et des services. La réparation, le réemploi et la réutilisation, permettent la création de nouveaux usages à partir de biens ou matières utilisés une première fois. 

Tous les acteurs (privés, publics, associatifs...) peuvent mettre en place des mesures pour favoriser la prévention de la production de déchets. Par exemple, la mise à disposition de composteurs individuels, la distribution d'autocollants stop pub pour les particuliers, l'installation de composteurs partagés en pieds d'immeubles, des actions contre le gaspillage alimentaire en partenariat avec des restaurateurs et dans les cantines, la collecte "préservante" permettant la réparation et le réemploi.

De nombreux exemples chiffrés et détaillés sont disponibles sur Optigede.

Plusieurs groupes de travail sont dédiés à la transformation de déchets en ressources. Vous pouvez rejoindre le GT : Réemploi et réutilisation, le GT : BTP, le GT : Usage des MPR (Matières Premières de Recyclage) ou le GT : Gestion des biodéchets.

 

 

Se former

De nombreuses formations sont proposées sur l'économie circulaire.

Quelques exemples : 

Un groupe de travail est dédié à cet enjeu et au développement de la plateforme d’échanges dédiée à l’économie circulaire en Occitanie : vous pouvez rejoindre le GT : Information, Sensibilisation, Formation.