La peau de thon comme matière première pour des sneakers en cuir

  • 2020-06-15 14:20:20
  • /
  • Cycl-op.org
  • /
  • 35

Des sneakers en cuir de thon fabriquées avec les coproduits de pêche du groupe Barba

  • Porteur principal : Groupe Barba
  • Nature de l'initiative : Démarche multi acteurs (collective ...)
  • International
  • ZAC La Méridienne Rue Konrad Adenauer 34 420 Villeneuve-lès-Béziers - FRANCE
  • Date de début : janvier 2016

Le Groupe Barba est une entreprise familiale spécialisée dans la transformation des produits de la mer, et plus particulièrement le thon, l’espadon et les céphalopodes (seiche, calamar, poulpe). 

Hervé et Benoît Barba, Directeurs Généraux de l’entreprise, cherchent des solutions pour valoriser les coproduits générés par la transformation du poisson afin de rentrer dans une dynamique d’économie circulaire. Ils axent leur réflexion sur le thon, considéré comme « poisson cuir » du fait de la robustesse de sa peau.

En 2016, Hervé Barba entre en contact avec François Roques, dirigeant de la mégisserie de la Molière, avec qui il s’associe pour essayer de transformer la peau de thon en cuir. Après deux ans de R&D, ils arrivent à obtenir un cuir solide et imputrescible fabriqué grâce à un tannage écologique. C’est un tannage végétal fait sans chrome.

Cette matière nouvelle, créée à partir de déchets, peut être valorisée dans la création de nombreux produits, notamment pour des accessoires de mode (chaussures, bracelets, porte-monnaie…) 

Hervé, Benoît et François souhaitent aller au bout des choses en réalisant eux même un produit fini avec la matière première qu’ils ont créée. Ils décident d’utiliser le cuir de thon pour faire des sneakers.

En 2019, les premiers modèles sont dessinés et prototypés afin de permettre un lancement de commercialisation courant 2020.

Bénéfices qualitatifs

Le Groupe Barba valorise la peau du thon en tant que matière première utilisée pour la fabrication de cuir destiné à la confection d’accessoires de mode et notamment de sneakers.

L’entreprise importe du thon du monde entier qui est transformé pour l’alimentation humaine. Dans ses ateliers, la transformation consiste à préparer le thon pour sa consommation en lui enlevant notamment sa peau.

En récupérant la peau du thon, le Groupe Barba permet à ses fournisseurs de valoriser un coproduit qui est voué à être jeté. 

Cela permet à tous :

  • D’avoir une source de revenu supplémentaire
  • De sécuriser des emplois
  • D’avoir une solution pour se débarrasser de leurs déchets

Bénéfices quantitatifs

A ce stade du projet, les porteurs de projet n'ont pas de chiffres significatifs à renseigner.

Etapes de l'initiative

2016 : Hervé Barba est mis en relation avec François Roques, dirigeant de la mégisserie de la Molière. La phase R&D pour transformer la peau de thon en cuir est amorcée.

2018 : François Roque arrive à produire un cuir de thon solide et imputrescible dont les débouchés sont prouvés (bracelets, chaussures).

2019 : Réalisation des premiers prototypes.

2020 : Lancement de la marque.

Facteurs d'accélération et freins

Freins :

La partie R&D pour arriver à un cuir de thon solide et imputrescible fut longue à mener.

Le tannage de la peau de thon n’existait pas. François Roques a donc dû créer une nouvelle procédure chimique afin de pouvoir tanner celle-ci. Chaque nouveau test correspond à 15 jours de tannage puis 1 mois d’attente pour avoir les résultats.

 

Leviers d’accélération :

La participation à différents salons sur la mode qui ont permis à l’initiative de se faire connaitre. Le cuir de thon a notamment reçu le prix coup de cœur des innovations 2020 en Occitanie.

Domaines d’activités

  • Alimentation

Ressources

  • Alimentaire
  • Textile

Partenaires

  • Groupe Barba

  • Mégisserie de la Molière

  • Le designer Tommy Bernal

Moyens techniques

Le thon est péché par les fournisseurs du Groupe Barba. Celui-ci est alors transformé pour l’alimentation humaine et la peau est récupérée pour en faire du cuir.

La Mégisserie de la Molière se charge de tanner la peau afin d’arriver à un cuir solide et imputrescible qui est utilisé pour fabriquer les sneakers.    

Les sneakers seront ensuite vendues via un site de vente en ligne.

Moyens humains

Groupe Barba : Hervé et Benoit Barba

Mégisserie de la Molière : François Roques

VMB Fashion : Tommy Bernal

 

Les 4 associés se répartissent les volets sourcing des peaux, production/tannage du cuir, design/production des sneakers, marketing et commerce.
Des prestataires externes sont sollicités pour la réalisation de tâches spécifiques telles que le plan de communication ou encore la réalisation du site de vente en ligne.

Perspectives

A long terme, l’objectif est de pouvoir utiliser de nouvelles peaux de poisson comme matière première afin de développer la marque et valoriser plus de déchets.

Financeurs

  • Autofinancement

Témoignages

Actuellement, seuls des prototypes ont été réalisés et la commercialisation n’a pas démarrée. Néanmoins, lors des salons et des diverses présentations des sneakers, l’accueil a été très positif tant au niveau du concept que du produit fabriqué.

Documents

  • Flyer cuir de thon
 Eco-conception
 coproduits
  valorisation des coproduits
  alimentaire
  textile
  chaussures

Modérateur

  • Jules Bretillot

    Chargé de missions

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Eco-conception
     coproduits
      valorisation des coproduits
      alimentaire
      textile
      chaussures