L’espadrille recyclée et recyclable Payote

Entreprise engagée dans une démarche de recyclage des déchets maritimes et de réemploi des espadrilles usagées.

Détails du projet

  • Structure porteuse : Payote
  • Nature de l'initiative : Démarche individuelle (entreprise ...)
  • Localisation : 1325, Avenue de la Salanque, 66000 Perpignan France
  • Date de début : janvier 2016

Piliers de l‘économie circulaire

  • Allongement de la durée d'usage
  • Consommation responsable
  • Recyclage
  • Approvisionnement durable
  • Economie de fonctionnalité
  • Ecologie industrielle et territoriale
  • Eco-conception
Description

Payote est une entreprise de production d’espadrilles fabriquées en France, fondée en 2016 par Olivier Gelly, dont la démarche était de remettre au goût du jour les espadrilles, en apportant une nouvelle dynamique à ces chaussures issues d'un savoir-faire français en perte de vitesse, tout en gardant l’origine et l’essence de la chaussure. Les Payotes sont fabriquées dans le Pays Basque, à Mauléon, lieu de production originel. Le nom Payote vient du mot « pellote », il signifie « chiffon » en catalan et est utilisé par les enfants pour désigner leur peluche.

L’entreprise a intégré l'utilisation de matières recyclées en 2019, constatant que la mer méditerranée était la mer la plus polluée du monde. Le fondateur a donc pensé une solution liant son activité à la préservation de cette mer voisine par l'utilisation de matières issues des déchets maritimes dans la conception de ses espadrilles.

Payote tend à relocaliser la production d'espadrilles en France, et à produire uniquement des espadrilles recyclées (se référer aux perspectives de l'initiative). Dans cette optique, Payote instaure également un programme de réemploi et de recyclage de ses produits, et pense l'intégralité de son activité de la façon la plus écologique possible : packaging réutilisables, fabriqués en France, et issues de matières recyclées à 30%, sensibilisation en boutique et en ligne, via le site internet et les réseaux sociaux...

Résultats qualitatifs et chiffres clés

L’objectif visé à terme est de relocaliser la production d’espadrilles en France.

L’entreprise vise également à produire d’ici 2026 uniquement des espadrilles fabriquées à partir de matières recyclées.

En parallèle, un programme de réutilisation des espadrilles usagées a été mis en place et tend à se développer avec l’implantation prochaine de l’usine de production. Ce programme permet de donner une seconde vie à des espadrilles abîmées, ou, dans le cas d’espadrilles usagées, de les recycler afin d’en réutiliser les matériaux. Ce programme permet également à l’entreprise de sensibiliser les clients en boutique à la réduction des déchets. Tous les aspects de la vie de l’entreprise sont pensés dans cette optique, les packagings, la construction de l’usine de production, son alimentation énergétique... sont autant d’éléments pensés pour avoir un impact carbone le plus réduit possible.

En 2021, 10 modèles d’espadrilles de la collection d’été sont proposés en matières recyclées (polyester recyclé) et 1 modèle dans la collection d’hiver (en coton recyclé récupéré en borne TLC).

Ce nombre restreint est dû aux habitudes de consommation. Effectivement, les espadrilles en matières recyclées ont une texture différente des espadrilles habituelles. Ce changement de texture implique également un changement de taille, l’entreprise conseille aux clients intéressés d'essayer ce modèle une taille au-dessus.

  • L’objectif d’ici 5 ans est de ne proposer que des espadrilles en matières recyclées. Pour cela l’entreprise anticipe une charge de travail importante et devra continuer son travail de sensibilisation auprès des consommateurs. L’accessibilité à une boutique physique participera à cette transition, celle-ci permettant aux clients de voir le modèle, de le toucher, de l’essayer afin de se faire une idée.
  • Les retours d’espadrilles usagées se font de plus en plus nombreux, les clients montrent leur intérêt pour cette offre et le recyclage.

Historique et perspectives de l’initiative

  • 2016 : Création de l’entreprise, dépôt de la marque Payote
  • 2017 : Création du site internet et du e-shop
  • 2018 : Partenariat avec l’Atelier Dupuis, lancement de l’Espadrille qui sent bon, permettant une couverture médiatique à l'origine d'une nouvelle clientèle.
  • 2019 : 1er collection d’espadrilles recyclées, tournant fort pour l’entreprise avec un engagement environnemental qui se concrétise.
  • 2020 : Crise du Covid-19, arrêt de la production d’espadrilles au profit de la production de masques produits et distribués gratuitement par toute l'équipe. Cet événement représente un pas de plus dans la couture avec la mobilisation de toute l’équipe Payote.
    • Courant 2020 : Projet Phénix, 1er espadrille pour l’hiver en coton recyclé et mise en place d'un système de réemploi, offrant la possibilité aux clients de redonner une seconde vie à leurs espadrilles. Payote travaille avec l’Atelier de Pierre pour proposer à ses clients de retourner leurs espadrilles usagées. L’Atelier de Pierre reçoit ces espadrilles, et les traite selon leur usure. L'atelier met les paires en vente dans une boutique solidaire si elles sont en bon état ou traite les paires via un partenaire pour qu'elles soient recyclées ou envoyées dans des pays en développement (la corde pouvant servir d’isolant, et les matériaux réutilisés dans des salles de gym, pour des équipements électroménagers…). A terme, l'objectif de recyclage de l'entreprise est de créer de nouvelles paires à partir d'espadrilles usagées dans l'usine qui ouvrira à Perpignan. Une boxe a été installée en boutique afin d’expliquer le processus et de sensibiliser les clients à cette démarche de réemploi et de recyclage.
    • Décembre 2020 : 1er boutique Payote à Perpignan
  • Mars 2021 : Atelier de prototypage à Perpignan, offrant la possibilité de renvoyer une paire abimée pour la recoudre afin de lui donner une seconde vie et d’allonger sa durée de vie. Ce processus implique le consommateur dans sa décision d’achat et dans un processus de réemploi et de recyclage. Cet aspect du recyclage et du réemploi sera développé dans la nouvelle usine prévue pour 2021.
    • Courant 2021 : Levée de fonds en financement participatif sur la plateforme Occitane Wiseed, 130 000€ afin d’ouvrir une nouvelle boutique courant 2021 à Toulouse. L’objectif est d’ouvrir une boutique dans toutes les grandes villes de France.
  • 2021/2022 : Nouvelle usine permettant d’étendre la production et de proposer un programme de recyclage Payote. Travail de mise en place et d’acquisition de nouveaux savoir-faire à venir.

Perspectives

  • Relocaliser la production d’espadrille en France

L'objectif de l’année 2021 est d'ouvrir une usine de fabrication directement à Perpignan, afin d'être en mesure de produire 800 mille à 1 million de paires d’espadrilles par an (sachant que la consommation d’espadrilles en France est de 4 millions de paires par an).
Aujourd’hui, l’entreprise a les premières machines, notamment celle permettant l’impression d’encre sur toile, déjà présente dans les ateliers de Mauléon. Le souhait de l'entreprise est de construire l'usine la plus respectueuse de l’environnement possible, il est donc envisagé d’utiliser des peintures spécialisées, des matériaux écoresponsables, et être le plus auto-suffisant possible. L'implantation de la nouvelle usine est en cours.

  • Produire l'intégralité des espadrilles en matières recyclées d'ici 5 ans (2026)

Facteurs d'accélération et freins

Facteurs d’accélération :

  • Proximité avec la clientèle en boutique et sur les réseaux sociaux (forte présence en ligne, ce qui encourage les clients à échanger et poser des questions à propos des produits et des retours, c’est également un canal d’information sur la gamme en matières recyclées et le programme de recyclage).
  • Agrandissement de l’équipe, passant d'une seule personne à 16 aujourd'hui.
  • Communication par les médias, lors du lancement de l'Espadrille qui sent bon, lors de l'exposition à l’Elysée « fabriqué français » en 2020.
  • Présence en ligne pendant le Covid.

 

Freins :

  • Petite équipe dédiée à la conception des espadrilles ne permettant pas de créer un stock suffisant.

L'atelier de fabrication à Mauléon est un atelier familiale composé de 13 personnes. Cette équipe n'est donc pas en mesure de créer suffisamment d'espadrilles pour constituer un stock important, freinant alors le développement de Payote. Effectivement, par cette petite capacité de production, les Payote ne peuvent pas être disponibles en concept stores, et si la demande augmente l'offre ne peut pas suivre au même rythme. Ainsi, l'entreprise a décidé d'implanter une usine de production à Perpignan en innovant sur les machines afin de soulager les tâches humaines (machines de découpe par exemple), afin d'augmenter sa capacité de production. Ce frein est aussi à l'image d'une production raisonnée et de la fabrication française en elle-même, car elle demande davantage de temps comparativement à une fabrication délocalisée et industrialisée, et le bien être des employés et de chacun est un principe fondamental du made in France.

Domaines d’activités

  • Artisanat
  • Recyclage
  • Commerce

Ressources

  • Déchet
  • Textile
Mise en oeuvre

Moyens techniques et méthodologies

/

  • Site internet /e-shop : Un des objectifs de 2021 est d’implémenter une nouvelle option concernant les envois. L'entreprise souhaite proposer sur le site l'option "je choisis un packaging déjà utilisé" à tous les clients. En effet, les colis retour arrivent dans les cartons Payote en très bon état et plutôt que de jeter ces cartons, Payote souhaite les réutiliser pour effectuer de nouveaux envois. Ces cartons seront utilisés pour tous les clients qui choisissent l'option du packaging réutilisé.

Moyens humains

16 employés chez Payote, 13 employés dans l’atelier de production de Mauléon.

Atelier de Mauléon
Atelier de production des espadrilles Payote. Atelier familiale où 13 personnes travaillent à la conception des Payotes.

Seaqual
Organisation fournissant les matières recyclées récupérées dans la Méditerranée. Seaqual recycle ces matières récupérées dans la mer, les envoi à l’atelier de Mauléon qui confectionne ensuite les espadrilles vendues en boutiques ou en ligne.

Financement

Auto-financement de M.Gelly lors de la création de l’entreprise et campagne de financement participatif sur le réseau occitan Wiseed pour l’ouverture de la seconde boutique.
Partager:
126
Auteur de la page

Utilisateur