ForumsPages / Wiki DocumentsAgendaSignets

Le département de l'Aude roule plus propre

Créer une sous-page

Création d'une flotte de véhicules pour les agents départementaux

Jusqu’en 2016, les voitures étaient attribuées service par service. Le Département a donc constitué une flotte globale de 44 véhicules afin d'améliorer la gestion du parc automobile. Une nouvelle gestion par ailleurs entièrement contrôlée par un logiciel qui permet aux agents de réserver un véhicule jusqu'à 30 jours avant, et de se voir attribuer un modèle adapté à leurs missions. A son retour, l'agent indique les kilomètres effectués et signale tout problème éventuel. Cette flotte de véhicules est répartie sur quatre sites à Carcassonne, Limoux, Narbonne et Lézignan-Corbières.

Des économies et moins d'émission de gaz à effet de serre

Cette gestion par ordinateur a contribué à améliorer l'entretien des véhicules. Le logiciel attribue les véhicules en fonction de leur kilométrage ce qui permet, pour les véhicules en location (30 % de la flotte), une restitution optimale et une économie évaluée à 450 € par véhicule. Cette nouvelle gestion permet, à chiffre constant (44 véhicules), un renouvellement du parc plus régulier et l'acquisition de véhicules moins polluants. 

Premier véhicule électrique en 2017

L'achat du premier véhicule électrique a été déterminé en fonction des besoins des agents. Une réflexion qui a conduit le Département de l’Aude à écarter, pour l'instant, les voitures à hydrogène en raison du manque de pompes disponibles ainsi que les voitures hybrides en raison de leur coût. Un choix qui n'exclut pas la possibilité future de se tourner vers d'autres solutions (hydrogène, gaz naturel pour véhicules (GNV), lesquelles seront examinées en regard de leur pertinence et de l'évolution de leur coût. En ce sens, le Département se veut être un "laboratoire d'innovation".
Pour l'heure, au moment de se doter d'un véhicule électrique, le Département a mené une étude autour des questions d'autonomie mais aussi des besoins des différents services. Ainsi, la première voiture a été dédiée aux agents du service courrier circulant entre le siège du Département et ses antennes satellites à Carcassonne. L'expérience s'est avérée concluante. Par la suite, trois autres véhicules électriques ont été achetés ou loués en remplacement de véhicules thermiques.

Parallèlement, le parc auto est renouvelé régulièrement pour disposer de véhicules moins polluants. L’acquisition de sept véhicules utilitaires neufs répondant aux nouvelles normes Euro 6 (et reprise de sept véhicules de 20 ans en moyenne) a permis de réduire les émissions de CO² de 7,5 tonnes par an.

Ainsi, depuis la mise en place de cette nouvelle politique, ce sont près de 14 tonnes d'émission de CO² en moins qui ont été rejetées dans l'atmosphère.

En 2020, le Département passe à la vitesse supérieure

En 2020, le Département monte en puissance. Deux nouveaux pôles seront créés : un à Carcassonne près des centres médico-sociaux, et un à Castelnaudary. Chacun disposera d'un ou deux véhicules électriques. Des bornes de 22 kilowatts seront également installées dans chaque parc. Des équipements qui permettent un rechargement, en deux heures, de 80 % de la batterie. Ce gain de temps rend possible l’utilisation d’un même véhicule plusieurs fois dans la même journée. Enfin, l'amélioration technologique de l'autonomie (entre 250 et 350 kilomètres) permet désormais leur utilisation pour des trajets hors agglomération.

Mais aussi des vélos à assistance électrique

Le Département va se doter, début 2020, de cinq vélos à assistance électrique. Leur usage sera réservé aux missions intra-muros à Carcassonne ou à la circulation entre les différents bâtiments du site de Grazailles. Ce qui aura pour conséquence de limiter l'usage de véhicules polluants pour les petits trajets. Et par la même occasion, le coût de ces missions.