Recygypse, usine de production de gypse de recyclage

  • 2020-06-10 10:27:56
  • /
  • Cycl-op.org
  • /
  • 115

Recygypse est une usine de production de Gypse de recyclage créée en 2018 par Valoridec, entreprise spécialisée dans la gestion des déchets du BTP.

  • Porteur principal : Valoridec
  • Nature de l'initiative : Démarche individuelle (entreprise ...)
  • Occitanie et Aquitaine
  • ZAE de Viargues 2 Lieu-dit Saint-Aubin Haut 9 Rue d’Hélios 34710 LESPIGNAN
  • Date de début : septembre 2018

En 2018, l’alvéole de stockage mono-matériau des déchets de plâtre exploitée par Valoridec arrive à saturation. L’entreprise décide de pallier ce problème en construisant une unité de recyclage pour les déchets du plâtre à Lespignan (34) : Recygypse.

Recygypse est une usine qui permet de traiter les déchets du plâtre tout en proposant une solution de recyclage.

Contrairement à la plupart des autres sites, tous les déchets de plâtre sont acceptés, et pas seulement les déchets propres. Le plâtre qui arrive à l’usine est donc souvent mélangé à d’autres matériaux comme le papier ou le carton. Une fois récupéré, le plâtre est séparé des autres matériaux et traité afin d’en récupérer le gypse. Le gypse de recyclage produit par Recygypse doit être composé à 85% de gypse pur, soit le même taux que le gypse naturel, extrait des carrières.

Celui-ci est alors envoyé dans des sites de production de plâtre de l’entreprise Signat. Jusqu’à 20% de gypse recyclé peut être incorporé dans la fabrication de nouvelles plaques de plâtre.

Recygypse est le premier site de recyclage du plâtre d’Occitanie et permet de traiter 1/3 des déchets de plâtre du Grand Sud-Ouest (Occitanie et Aquitaine).

Bénéfices qualitatifs

Depuis 2002, le plâtre n’est plus considéré comme un déchet inerte et ne peut donc plus être enfoui avec les matériaux du BTP. Il doit être stocké dans des alvéoles mono-matériau (qui sont très peu nombreuses en France et en Europe) ou recyclé. Avec la saturation de son alvéole mono-matériau, Valoridec crée Recygypse pour proposer une solution de proximité pour les déchets du plâtre et répondre à un réel besoin des professionnels du BTP et des déchèteries.

Le gypse recyclé de Recygypse est réincorporé au processus de production du plâtre. Les producteurs acceptent de réincorporer jusqu‘à 20% de gypse recyclé dans la fabrication de nouvelles plaques de plâtre. Ce taux est lié aux adjuvants chimiques que contient le plâtre, incorporé lors de la production, que Recygypse ne peut totalement éliminer. Chaque plâtre est différent, et donc agrémenté d’adjuvants chimiques différents. Les producteurs ne veulent pas dépasser un certain taux d’adjuvants chimiques sur lesquels ils n’ont pas la main.

Bénéfices quantitatifs

  • Taux de recyclage de Recygypse : 92%
  • 12 000 tonnes de plâtre recyclé en 2019
  • 15 000 tonnes de plâtre recyclé prévu pour 2020
  • Objectif de 25 000 tonnes de plâtre recyclé en 2022
  • 4 emplois créés

Etapes de l'initiative

  • 2015 : création de Recygypse pour prévoir l’arrivée à saturation de l’alvéole mono-matériau de plâtre de Valoridec. Valoridec répond à l’appel à projet de la région et de l’ADEME pour le traitement des déchets du bâtiment. Une étude de faisabilité est lancée pour pouvoir commencer à produire du gypse recyclé en 2018. 
  • 2018 : Fermeture de l’alvéole mono-matériau et début de l’exploitation de Recygypse.
  • 2022 : Projet d’ouverture d’une nouvelle unité opérationnelle dans le Nord de l’Occitanie.

Facteurs d'accélération et freins

Freins :

L’entreprise a eu du mal à atteindre le taux légal de 85% de gypse pur, notamment lié au fait qu’elle accepte tout type de déchets de plâtre. Elle récupère les déchets de plâtre issus des démolitions et des déchèteries alors que la plupart des autres usines de recyclage n’acceptent que les coupes de pose.

 

Levier :

L’exigence de l’ADEME d’avoir un quai supplémentaire pour les plaques de plâtre en déchèterie. C’est sous cette condition qu’elle délivre des subventions pour l’agrandissement des déchèteries auprès des communes, ce qui permet à Recygypse d’augmenter son nombre de client.

Domaines d’activités

  • Déconstruction
  • Recyclage

Ressources

  • Matériaux

Partenaires

  • ADEME Occitanie

  • Région Occitanie

  • Communauté de communes la Domitienne

  • Syndicat des recycleurs du BTP

  • SINIAT

Moyens techniques

  • Un espace couvert de stockage des déchets en attente de traitement de 600 m2
  • Un bâtiment de 1 200 m2 abritant les équipements de tri et de préparation du gypse de recyclage

Les déchets de plâtre vont d’abord passer par une trémie doseuse qui va les triturer afin d’en faire des bouts de 20 à 30 cm. Ceux-ci sont alors triés à la main par des opérateurs qui vont enlever les mauvais morceaux (faïence, bois…). Une nouvelle trituration a ensuite lieu pour diminuer la taille des morceaux et séparer le plâtre du papier / carton / polyester qui reste. Enfin un trommel va séparer les morceaux selon trois granulométries différentes pour pouvoir les envoyer en usine de production de plâtre.

Tout au long du processus, un over band (aimant) est chargé de récupérer les parties métalliques.

Moyens humains

1 chef de site

1 conducteur du chargeur (qui sert à incorporer les morceaux de plâtre dans la machine)

2 opérateurs dans les cabines de tri

Perspectives

L’objectif est d’ouvrir une nouvelle usine en 2020 pour pouvoir traiter un gisement de plâtre plus important.

Financeurs

  • ADEME

  • Région Occitanie

Coûts de l'initiative

2325000

Financement

En tant qu’exutoire, Recygypse perçoit une redevance des industriels et des déchèteries qui lui apportent les déchets. Ensuite l’entreprise revend le gypse recyclé à Signat, entreprise de production de plâtre.

Témoignages

"Le projet RECYGYPSE permet d’inscrire l’entreprise dans une dynamique d’avenir qui tourne le dos à l’enfouissement d’un matériau recyclable. Si le bien-fondé environnemental du recyclage du plâtre ne fait pas de doute, le pari industriel n’en est pas moins risqué dans un contexte très concurrentiel avec l’enfouissement. Le partenariat avec l’ADEME et la Région a été précieux du point de vue de leur aide financière sans laquelle le risque économique serait trop important mais aussi pour faire évoluer les pratiques de l’ensemble des acteurs concernés : maîtres d’ouvrage, entreprises de travaux prestataires déchets, gestionnaires des déchèteries… afin que le captage d’un gisement, par nature dispersé, puisse s’organiser et se pérenniser. Les exigences des repreneurs du plâtre nous incitent aussi à faire progresser l’entreprise vers les standards de l’industrie, tant du point de vue de la qualité de la production, de l’organisation du site, que de la maîtrise des incidences environnementales." 
 

Jacques RABOTIN,  Président de Recygypse

 déchets du plâtre
  recyclage
  BTP
  déchèterie

Modérateur

  • Jules Bretillot

    Chargé de missions

    Suivre
  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     déchets du plâtre
      recyclage
      BTP
      déchèterie