Cellulopack, des emballages biodégradables à partir de carton recyclé

  • 2020-05-26 11:31:51
  • /
  • Cycl-op.org
  • /
  • 106

Grace à la cellulose moulée, Cellulopack réduit l’impact environnemental des emballages

  • Porteur principal : Cellulopack
  • Nature de l'initiative : Démarche individuelle (entreprise ...)
  • France
  • 197, Avenue de Lattre de Tassigny 82 100 Castelsarrasin
  • Date de début : mai 2013

Cellulopack produit des emballages biodégradables et compostables à partir de cellulose moulée. Ce matériau permet de produire des emballages écologiques alternatifs au plastique. 

La cellulose moulée est issue d’une pâte fabriquée à partir de cartons recyclés ou de pâte vierge (apte au contact alimentaire) et d’eau. La pâte issue de papiers recyclés (cartons usés, papier journaux, etc.) sert à la fabrication de porte-gobelets, l’un des produit phare de l’entreprise, et des calages industriels.  La pâte est ensuite pressée et séchée dans des moules de production pour obtenir la forme souhaitée.

Pour s’approvisionner en matière première recyclée, l’entreprise fait appel à l’usine voisine qui génère des déchets de carton. Tous les rebuts de fabrication peuvent ensuite être réincorporés au processus de fabrication comme matière première. 

Le produit final est biodégradable et compostable. Les emballages en cellulose moulée ont donc un impact très limité sur l’environnement. Les clients de ces produits sont principalement des industriels ou des distributeurs d’emballage pour la RHD et les Drive.

 

Cellulopack a aussi développé une offre pour les emballages de l’agroalimentaire. Très encadré sur le plan sanitaire, ce secteur ne peut utiliser du papier recyclé au contact des aliments. L’entreprise utilise donc une pâte vierge composée de fibres naturelles pour un usage de l’emballage sans danger. 

Sur la cellulose moulée, l’entreprise pelliplaque un film compostable et biodégradable. Ce procédé, qui à été breveté par l’entreprise en 2016, permet à la barquette d’être étanche à l’eau et à l’huile. Grâce à ce produit, Cellulopack travaille avec la restauration collective, principalement pour fournir des repas aux cantines scolaires.

L’application de ce film compostable permet de diversifier les opportunités de la cellulose moulée car il est possible d’avoir un film décoré par exemple. En effet, différents secteurs, notamment ceux de la cosmétique et du luxe, y voient l’opportunité d’emballer leurs produits dans un contenant biodégradable et esthétique.

Bénéfices qualitatifs

Avec la cellulose moulée et le recyclage du carton, l’objectif de Cellulopack est de réduire au maximum l’impact environnemental des emballages.

En s’approvisionnant dans l’usine voisine, l’entreprise limite l’impact du transport lors de la phase d’approvisionnement. Elle utilise un déchet comme matière première pour sa production et le produit final est biodégradable.

Bénéfices quantitatifs

L’entreprise utilise environ 200 tonnes de cartons recyclés par an.

1 tonne de papier recyclé = 1 tonne de produits finis en cellulose moulée.

Etapes de l'initiative

Jean-Paul MARI, ex-président de l’Univers de l’emballage, voit l’émergence d’une forte demande en emballages compostables. La cellulose moulée est alors identifiée et semble être le matériau idéal. Accompagné de son gendre, Olivier MAS, et de sa fille, il décide alors d’organiser un voyage en Afrique du Sud pour visiter une entreprise de fabrication d’emballages en cellulose moulée. Après des recherches sur les débouchés possibles et une étude de marché, ils décident de s’associer et d’acquérir deux machines pour lancer leur activité et faire des portes-gobelets. Cette activité leur permettra de se constituer un fond de roulement et de financer la R&D pour développer la première barquette alimentaire compostable dédiée à la restauration collective.

En 2016, ils déposent un brevet. Cela augmente considérablement l’activité de l’entreprise, et ouvre de nouvelles perspectives pour ce matériau.

Facteurs d'accélération et freins

  • Freins :

Les clients industriels de Cellulopack, ont tendance à privilégier des produits recyclables plutôt que compostables, car les filières de compostage sont encore peu développées. 

La durée de vie des barquettes (une fois les aliments déposés à l’intérieur) est limitée à 7 jours pour le moment.

Cellulopack est en R&D permanente pour trouver des solutions permettant d’étendre cette durée de vie à 30 jours voire plus.

  • Leviers :

Tous les défauts de fabrications peuvent être remis dans le cycle de production.

Les filières de compostage sont en train de se mettre en place dans les communes. 

Domaines d’activités

  • Alimentation
  • Industrie
  • Recyclage

Ressources

  • Eau
  • Carton

Partenaires

  • Région Occitanie

  • BPI

  • Département Tarn et Garonne

  • Réseau entreprendre

Moyens techniques

1 usine de 2300m2

6 machines pour le thermoformage

Dispositifs, outils ou méthodologies

 

Les produits de l’entreprise sont tous compostables. La barquette RestOKompost répond à la norme EN 13432.

Moyens humains

30 salariés

Perspectives

Construire une deuxième usine en 2021 pour augmenter la production

Développer l’activité pour d’autres secteurs (cosmétique, luxe, agroalimentaire, jardinerie…)

Financeurs

  • Banque Populaire Occitane

  • BNP

  • Société Générale

  • CIC

Coûts de l'initiative

4000000
 Eco-conception
 emballages biodégradables
  emballages compostables
  cartons recyclés
  cellulose moulée

Modérateur

  • Auteur de la page


  • Autres initiatives

    Plus d'initiatives

    Sur les mêmes thèmes

     Eco-conception
     emballages biodégradables
      emballages compostables
      cartons recyclés
      cellulose moulée