Quid de l'aspect monétaire dans l'analyse de l'économie circulaire ?

LES MONNAIES LOCALES en appui à l'économie circulaire.

Dans le focntionnement économique il y a le niveau matériel ou physique et le niveau monétaire dans toute économie de marché.

Par ailleurs, l'économie circulaire, c'est souvent (pas toujours) une économie des circuits courts, des filères aprovisionnement-production-distribution-consommation locales ou régionales, notamment quand il s'agit d'économiser l'énergie ou d'utiliser des sous-prduits "lourds - volumineux - organiques".

Une monnaie locale telle que définie par la loi sur l'ESS du 31/07/2014 peut alors favoriser ces process productifs agricoles ou industriels, et aussi toutes les filières de récupération et de recyclage des déchets.

Le grand mérite d'une monnaie locale complémentaire citoyenne (MLCC) c'est qu'elle s'éloigne du circuit bancaire classique mondialisé et particulièrment spéculatif à présent, tout en se rapprochant des besoins réels des habitants d'un territoire donné.

Ainsi 1€ échangé contre une unité de monnaie locale ne retournera plus jamais sur un compte en banque classique mais contribuera à dynamiser les transactions locales avec une vitesse de circulation plus du double de celle de 1€. De plus, le fonds de garantie exigé par la loi pour sécuriser cette circulation monétaire va permettre de gagner des investisssments fléchés vers des projets éco-responsables, donc pourquoi pas des projets d'économie circulaire.

Cela peut permettre de ce fait, de contourner la frilosité légendaire (surtout en France) des banques commerciales envers des projets innovants, pleinement d'avant-garde.

A ce jour, il y plus de 82 MLCC en France, dont 15 en Occitanie, qui ont mis en circulation environ 4 Millions d'équivalents €.

Ce point de vue vise à lancer la création d'une groupe de travail au sein de Cycl-op pour une réflexion sur le liens possibles entre économie circulaire et monnaies locales.

Parallèlement, les 15 MLCC en Occitanie entamment actuellement des discussions avec la région Occitanie (Mme Agnès Langevine, notamment) pour examiner comment ces monnaie locales pourraient s'intégrer à certaines politiques publiques régionales.

Gérard Straumann, économiste, ex-formateur à l'éducation au développement durable et donc à l'économie circulaire auprès du Rectorat de Montpellier, responsable de la Graine, monnaie locale de Montpellier et de l 'Hérault.

 

 Achats
 Aménagement territorial
 Circuits courts
 Coopération territoriale
 Economie sociale et solidaire
 Filières locales
 Monnaies locales & complémentaires
 Partenariats Publics Privés
 Réseaux d'acteurs
 Stratégie régionale économie circulaire
 monnaie
 monnaie locale
 financement

Modérateur

  • Jules Bretillot

    Chargé de missions

    Suivre
  • Dernière modération le 26/11/2020 - 09:45

    Auteur de la page


  • Autres actualités

    Plus d'articles

    Sur les mêmes thèmes

     Achats
     Aménagement territorial
     Circuits courts
     Coopération territoriale
     Economie sociale et solidaire
     Filières locales
     Monnaies locales & complémentaires
     Partenariats Publics Privés
     Réseaux d'acteurs
     Stratégie régionale économie circulaire
     monnaie
     monnaie locale
     financement